mardi, 18 février 2020

Pour l’internationalisme en actes et non en paroles

"Toute la bande nord-africaine et moyen-orientale de la Méditerranée, de la Tunisie à la Syrie", nous écrivions il y a quelques mois, "est désormais devenue un unique champ de bataille – un croissant dévasté par la technologie la plus sophistiquée de la destruction – et quand les contradictions irrémédiables d'un mode de production à l'agonie devront se précipiter, là-bas, peut se déclencher un feu plus monstrueux que celui d'un conflit local ou de zone. Au delà de la Syrie, vers l'est, se trouvent d'autres champs de bataille actuels ou potentiels, jusqu'à cet Extrême-Orient, où, à peine en surface, sommeillent de nouvelles tensions qui pourront devenir ingérables". Les récents événements en Ukraine, en Syrie et en Irak, l'action de bandes armées qui ne sont autres que le bras militaire (la Légion Etrangère, manière de parler) pour les intérêts économiques et financiers non seulement locaux et l’énième intervention militaire d’une “grande coalition” euro-américaine (et arabe) ne font que confirmer cette analyse.

Lire la suite...

International Press

 

                    

            N°1 - 2020                              N°06-2020                              N°3 - 2019