mardi, 21 septembre 2021

Textes

Le massacre sans fin des prolétaires palestiniens montre ce dont est capable et ce que prépare l’impérialisme

  • Publication : mercredi 26 mai 2021 21:52

Nous y sommes encore une fois. À un rythme digne d’une danse infernale, recommence le massacre de nos frères de classe en Palestine, qui subissent depuis désormais plus de soixante ans la domination de la bourgeoisie impérialiste israélienne ; grâce à la complicité traîtresse de toutes les factions nationales de la bourgeoisie arabe, ainsi qu’à l’instrumentalisation de leur cause du fait aussi bien du nationalisme religieux que laïc ou socialisant de « leur » classe dirigeante.

L’utopie idéaliste du « deux peuples deux États », dans un contexte dans lequel la structure économique et la dynamique du capital empêchent un quelconque développement indépendant de celui dit « israélien », s’incarne et se réalise dans la très concrète dystopie d’une « Autorité nationale palestinienne » qui prend en charge le rôle du contrôle, de la gestion, de l’organisation et de la vente de la force de travail de centaines de milliers de prolétaires de langue arabe.

Lire la suite...

Coronavirus – Crise – Résistance

  • Publication : lundi 15 mars 2021 19:26

(Affiche en allemand, anglais, italien, préparée par notre section allemande et diffusée à Berlin)

L’utilisation politique de la pandémie se manifeste aussi avec :

  • des réductions de personnel, fermetures d’hôpitaux, une réduction drastique de la « densité médicale répartie dans les différents territoires », dans le droit fil des politiques de privatisation du système sanitaire obligatoires selon la logique du profit, du « gagner sur les malades » ;
  • l a course au profit des sociétés pharmaceutiques (financée par l’État), qui détiennent les brevets des vaccins au lieu de les rendre disponibles pour tous ;
  • réaffirmation d’une organisation sociale fondée sur le profit comme unique réalité possible ;
  • l’État du Capital qui restreint les milieux de la vie sociale avec des méthodes policières pour empêcher les luttes, État qui soutient économiquement les entreprises pour faire vivre le système capitaliste.
Lire la suite...

La colère «noire» a fait trembler les piliers vermoulus de la «civilisation» bourgeoise et démocratique (après la révolte de Watts, USA, août 1965)

  • Publication : vendredi 26 juin 2020 20:58

Du 11 au 16 août 1965 eut lieu une authentique révolte dans le ghetto noir de Watts, à Los Angeles, en Californie. La population afro-américaine, déjà exaspérée  par une pauvreté diffuse et un chômage croissant, une répression permanente et des conditions de vie misérables, s’insurgea devant le énième  cas de violence policière. À l’issue de la révolte on comptait 34 morts du fait des « forces de l’ordre » et de la Garde nationale. Ce fut un des épisodes les plus graves, après ceux de Harlem et Detroit en 1943 et avant celui qui suivit le féroce passage à tabac de Rodney King à Los Angeles en 1992. Notre parti publia immédiatement l’article présent, que nous dédions à tous les prolétaires qui, à la suite de l’assassinat de George Floyd le 25 mai dernier, sont descendus sur les places et dans les rues des États-Unis dans leur ensemble pour manifester leur colère et leur volonté de lutte.  

Lire la suite...

Correspondence de la Belgique

  • Publication : lundi 17 août 2020 18:22

Avery Dennison Belgique. Juin 2020. Les militants syndicaux et les travailleurs ont arrêté le travail durant 3 jours. Des assemblées syndicales ouvrières se sont tenues. Entre 200 et 300 emplois sont en jeu....
                                                                     
L'usine européenne Mactac/groupe Bemis a été implantée à Soignies (Belgique) en 1967. Durant plusieurs décennies, le nombre du personnel oscille entre 300 et 700 personnes. Durant les années 1990-2000, on compte quelques dizaines de licenciements. Néanmoins, les ouvriers & les militants syndicaux engagent quelques batailles afin d'obtenir de nouveaux droits et quelques conquêtes salariales.

Lire la suite...

Après Minneapolis. Que la révolte des prolétaires américains soit un exemple pour les prolétaires de toutes les métropoles

  • Publication : vendredi 12 juin 2020 18:51

La brutalité du flic de Minneapolis n’a pas été le comportement exceptionnel d’un policier exalté, psychopathe, hors de contrôle… Mais l’expression « spontanée » de la principale fonction institutionnelle des forces de l’ordre de l’État contemporain, bourgeois et impérialiste : surveiller, punir, réprimer, contrôler tout comportement « suspect », d’abord individuel (la violation ou même la seule intention de violer la propriété privée, dans son acception de stricte possession de marchandise à vendre), mais en puissance et perspective collectif et social (la subversion des formes de la production qui abolira l’appropriation privée du travail collectif des travailleurs salariés du monde entier). Les travailleurs qui luttent quotidiennement pour le salaire, les conditions de vie et de travail, contre et en dehors des règles établies par le droit bourgeois, le savent bien. Tout comme le savent les prolétaires et les masses prolétarisées des zones où éclatent et se déchaînent les guerres, où l’exploitation impérialiste extorque et dévaste sans pitié.

Lire la suite...